onglet_artsouk onglet_artsouk

 

Ceramics_Attijariwb.jpg

Actualités

Exposition : Cette vieille céramique de France et du Maroc...

Bouchra Elkhadir, lereporter.ma

Réf : 939

Visites : 2581

L’Espace d’Art Actua à Casablanca accueille du 19 avril au 15 juin une exposition de céramique présentée par Attijariwafa Bank et la manufacture nationale de Sèvres.

Au-delà de sa vocation première, Attijariwafa bank, poursuit une politique de mécénat consacrée à l’art depuis plus de vingt ans. Etant parmi les premières institutions financières à ouvrir un dialogue sur l’art, la fondation Actua a suscité l’intérêt d’un large public de connaisseurs. La thématique de l’exposition que la fondation Actua accueille actuellement est axée sur l’échange et le dialogue à travers l’art.

Le 18 avril lors de l’inauguration de cette exposition, en présence du ministre de la culture, Mohamed Achaàri, Jean-François Thibault, ambassadeur de France a souligné que c’est une exposition si rare et exemplaire.

« Rare, car il faut remonter à une grande manifestation à Sèvres en 1927 pour retrouver un rapprochement de l’art de la terre de nos deux pays ; exemplaire, parce qu’elle permet de renouer un dialogue essentiel entre deux cultures prestigieuses de l’art du feu, celles du Maroc et de Sèvres, et de souligner l’apport inestimable du monde islamique à la céramique. C’est dans cette optique que cette exposition est née. Et quel meilleur endroit pour illustrer les années 30 sinon Casablanca, si fortement marquée par l’architecture de cette époque-là ? » souligne l’ambassadeur.

Et de rappeler : « ...d’ailleurs, avant de s’installer et de créer une école de poterie à Safi, Boujemaâ Lamali (1890-1971) a été accueilli en mission d’étude et de formation à la manufacture, juste avant la 1ère guerre mondiale, et en sera profondément marqué. A ce titre, le rôle joué par Boujemaâ Lamali a été déterminant, comme en témoigne le catalogue de l’exposition, et nous lui devions cet hommage. De fait, cette exposition évoque, bien plus encore, une page particulièrement dense dans la production céramique des sites de Sèvres et de Safi et par conséquent riche en ouvertures et échanges de styles. Voilà qui rapproche nos deux Pays, avec une volonté commune de transmettre les savoir-faire, afin de sauvegarder nos cultures et de les ouvrir sur le monde ».

Pour Khalid Oudghiri, Président directeur général d’Attijariwafa bank, il précise que pour la première fois, la banque dans son espace d’art Actua présente une exposition d’art décoratif : « Cette belle exposition, initialement proposée par la Manufacture nationale de Sèvres, justifie à elle seule cette exception.

Faire connaître la production céramique de la période « Art déco » en rapprochant la France et le Maroc, a séduit notre banque qui y a vu l’opportunité de présenter à son public un moment rare, à la fois de connaissance et de plaisir esthétique. Je suis fier de voir dans cet ouvrage, le fruit des efforts conjugués des commissaires scientifiques marocains et français pour apporter un éclairage sur le contexte historique, les techniques et l’esthétique tant féconds de cette époque. Grâce à leurs recherches, un hommage est rendu aux artisans, qui continuent à perpétuer les enseignements de Jean-Baptiste Gauvenet ou de Boujemaâ Lamali par exemple. Tradition ancestrale faite de terre, de feu et de signes, patrimoine étroitement lié à la vie quotidienne des hommes, la céramique se laisse regarder aussi pour son utilité que pour sa valeur contemplative.

Mais elle mérite aussi qu’on s’attarde sur son histoire et qu’on en préserve l’essence à travers des expositions et des publications. Cette exposition, qui réunit pour la première fois, les recherches originales d’artistes céramistes de nos rives à l’orée du XXème siècle, permet de ressusciter à nos yeux, de telles valeurs ».

A souligner que c’est la 1ère fois, depuis 1954, que la manufacture national de Sèvres, expose ses oeuvres en Afrique du Nord. Pour mémoire cet établissement national fondé en 1740. Après avoir approvisionné la famille royale française et les princes, elle continue en 2007 de produire pour la République française (Palais de l’Elysée, Hôtel Matignon, Assemblée nationale, Sénat, ambassades..), mais aussi pour une clientèle internationale très sélect.

Auteur : Bouchra Elkhadir
Source :
www.lereporter.ma

Crea_Boujemaa_Lamali.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés