onglet_artsouk onglet_artsouk

 

Figuig_.jpg

Actualités

Colloque international sur le thème “Tourisme et développement durable”

Source : Site officiel de la ville de Figuig

Réf : 932

Visites : 3246

Le concept de développement durable intègre à la fois des préoccupations de développement de l'ensemble des sociétés des diverses régions du monde, d'équité sociale, de protection de l'environnement local, régional et global, du patrimoine, et de solidarité à l'égard des générations futures.

Les risques constatés pour l'activité touristique imposent de placer l'éthique au cœur de cette activité, d'inventer de nouvelles façons de traduire les préoccupations et les espoirs des pays du Sud dans l'économie moderne globalisée.

A cet égard, la qualité de l'environnement est devenue un souci primordial pour beaucoup de destinations touristiques dans le monde. Dans cette optique, l'
École Supérieure de Technologie (ESTO), relevant de l'Université Mohammed Premier Oujda, a organisé, en collaboration avec onze partenaires nationaux et étrangers, un colloque international sur le thème "Tourisme et développement durable". Sont présents à ce colloque, enseignants chercheurs représentant 19 pays d'Afrique, d'Europe et d'Amérique.

Lors de la cérémonie d'ouverture, présidée par le wali de la région de l'Oriental et gouverneur de la préfecture d'Oujda-Angad, Mohamed Brahimi, les responsables concernés et les organisateurs se sont succédé pour développer le pourquoi de la tenue du colloque, pour se pencher sur l'état actuel du tourisme au Maroc et dans le monde et pour traiter des perspectives de ce secteur générateur de revenus.

Au terme de cette cérémonie, il a été procédé à l'inauguration de l'exposition "Figuig, un patrimoine à redécouvrir". Le tourisme bien qu'il soit développé dans tout le Royaume, est tout juste embryonnaire dans la région de l'Oriental, longtemps et injustement marginalisée.

En effet, cette région “carrefour” est sous-exploitée malgré sa position stratégique et la diversité et la richesse de son patrimoine naturel. Dès lors, ce colloque représente une initiative opportune pour la région. Les organisateurs espèrent ainsi que cet événement ait un impact direct et bénéfique sur les plans socioculturel, urbanistique, de transport et de gestion des ressources naturelles et humaines.

Ces formules nouvelles constituent-elles un gage de réussite du challenge touristique ? Sont-elles une alternative ou un complément potentiel pour le tourisme classique, industriel, lourd, irresponsable, pollueur…? Comment la région de l'Oriental, dans une optique de développement local et régional, pourra-t-elle concilier les deux formules de tourisme?

Existe-t-il une possibilité d'intégrer l'une ou l'autre forme de tourisme dans l'équation de durabilité ? Car en effet, la partie orientale du Maroc se caractérise par une grande diversité des milieux naturels et des ressources.

Cette richesse essentiellement qualitative reste vulnérable vu les aléas naturels. Les interventions humaines, traditionnelles ou modernes, les investissements injectés et les aménagements réalisés ne purent freiner ni l'exode rural ni l'émigration vers l'extérieur de la région ou vers les autres coins du pays.

La surexploitation des ressources naturellement fragiles (défrichement, surpâturage, mise en culture abusive, surpompage d'eaux souterraines…) provoque une dégradation qui accentue la paupérisation des populations locales. C'est cet aspect socioéconomique qui alimente essentiellement l'exode qui s'amplifie à chaque vague de sécheresse.

Ce flux démographique provoque l'abandon de biens culturels et de terroirs qui subissent par conséquent une détérioration inéluctable. Le tourisme est un générateur d'emplois et de revenus quoique d'une manière un peu tardive pour le Maroc oriental. Le développement des activités touristiques dans la région orientale permettra de revaloriser certaines ressources et de contribuer au développement régional et local.

Par le biais de son caractère collectiviste, équitable et solidaire, ce nouveau tourisme peut constituer une solution viable aux problèmes de déséquilibres intra-régionaux et une contribution au développement local et socioéconomique de plusieurs contrées du Maroc oriental.

Il constitue, en outre, un vecteur de sensibilisation, d'éducation et de formation à la préservation de l'environnement tant naturel que culturel, tout en favorisant le rapprochement et les échanges entre les communautés. Aussi bien international que national, ce type de tourisme reste durable, en se basant sur des investissements modérés et des consommations raisonnables, tout en faisant profiter les populations locales du Maroc, et non les opérateurs allochtones, de revenus complémentaires à leurs recettes traditionnelles, dans un territoire autrefois qualifié de «mutilé ».

En conclusion, si le concept de tourisme équitable et solidaire ne sert qu'à une chose, c'est bien à sensibiliser tous les gens et les inciter, au Nord comme au Sud, par l'éducation et l'information, à prendre conscience de leur responsabilité vis-à-vis de l'environnement économique et social.

Le XXe siècle doit être celui de l'éthique. Si le tourisme équitable peut y contribuer, sa mission sera remplie.


Le projet de l'oasis de Figuig

Le projet est mis en œuvre par l'Association L.I.E.N.S. [1] en partenariat avec la
commune urbaine de Figuig, le soutien de l'Agence de l'Oriental et du partenariat marocain et étranger.

La démarche de l'association est de s'appuyer sur une approche participative, accompagner plutôt qu'assister avec des acteurs locaux, travailler dans un esprit éthique et solidaire avec un partage des idées, des savoirs et des moyens.

Le projet consiste à initier une dynamique de développement économique par le biais du développement du tourisme durable.

Celui-ci doit prendre en compte la mise en valeur de la culture berbère et arabe à travers l'histoire, le patrimoine, les activités artistiques, les différentes actions réalisées et menées à Figuig dans le cadre du projet d'appui au développement du tourisme rural concernant le développement de l'offre d'hébergement (rénovation de chambres d'hôtes), la mise en place d'une filière de formation professionnelle pour la rénovation des bâtiments, la mise en place d'activités (découverte de l'artisanat et des traditions locales, randonnées dans le désert…), la création de sentiers de découverte des oasis, d'un écomusée et de maisons-musées d'artisan, d'un centre de conférences, le renforcement des capacités des acteurs locaux…

L'ensemble du projet (rénovation, artisanat…) se place sous le signe des métiers d'arts, permettant de mettre en valeur le patrimoine ancien aussi bien que la création contemporaine.

Source : Le Matin 17/05/2007

[1] Association L.I.E.N.S. (Lieux d’Initiatives et d’Echanges Nord-Sud)
Richard Fournet
6 Rue Lacombe
34000 Montpellier
richard.fournet@free.fr

L’Association L.I.E.N.S. a pour objectif la promotion des initiatives de développement durable dans les pays du Sud en favorisant les échanges interculturels sur des bases éthiques et solidaires.

Source : Site officiel de la ville de Figuig

nador.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés