onglet_artsouk onglet_artsouk

 

Savons-Naplouse1.jpg

Actualités

Naplouse, son savon, son histoire

Association Darna à Naplouse - Palestine, Mr Hajji Youssef

Réf : 823

Visites : 5163

Les Cananéens l’appelaient Schem, les Romains lui ont donné le nom de Flavia Neapolis, les Ottomans Nablus, Aujourd’hui ses habitants l’appellent « la grande prison », cette ville palestinienne étant celle qui subit le plus durement les bouclages et la répression de l’occupant.

UN PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET MEMORIEL

Les savonneries séculaires constituent en outre un patrimoine architectural et mémoriel au coeur de la vieille ville, avec leurs bâtiments spécifiques, comprenant de larges fenêtres au premier étage pour le séchage et une pièce centrale, la Dîwâniyya qui servait de lieu d’assemblée aux notables de la ville. C’est par exemple dans la savonnerie Shak’a. que fut prise la décision de lancer la grande grève contre l’occupant britannique de la Palestine, en 1936.

Le savon de Naplouse représente la permanence d’un savoir-faire traditionnel. Le Cheikh al Rabûh al Dimashqî, mort en 1327 écrivait : “Naplouse est une ville où il fait bon se promener (…) Dieu très haut et tout-puissant l’a comblée de l’arbre béni, l’olivier, et son huile est transportée dans les régions égyptiennes, et du Levant et au Hedjaz (…) dans des caravanes, (…) et on en fait un savon délicat, transporté jusque dans les îles de la Méditerranée. ».

Le procédé de fabrication du savon de Naplouse a même été rapporté par les Croisés jusqu’en Europe et notamment dans la ville de Marseille.


UN SAVON NATUREL D’UNE QUALITE EXCEPTIONNELLE

Ce savon est entièrement naturel. Il comprend 72 % d’huile d’olive palestinienne, aucun produit pharmaceutique, résiste à l’usure, lave bien… et ne fond pas. La cuisson se fait au rez-de-chaussée dans une grande cuve appelée « halla » ou « qidra ». Les ouvriers versent l’huile d’olive et la mélangent, pendant trois jours, avec de la soude et de l’eau. Sous la cuve, on allume un feu, traditionnellement alimenté par des noyaux d’olive.

Une fois le mélange prêt, il est monté au premier étage et versé sur le sol appelé « mafrach », où il sèche pendant une journée avant d’être quadrillé en petits carrés avec un fil, puis tamponné à la marque de la savonnerie.


Il est ensuite découpé et empilé en de savantes pyramides appelées « tananîr » mises à sécher 15 jours au moins avant l’étape emballage.

Retrouvez dans la boutique d'Arsouk, "Beauté et soins du corps" les savons de l'association Darna, Naplouse ! Participez à l'action de l'association en offrant les savons Darna !
Savons-Napl.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés