onglet_artsouk onglet_artsouk

 

Ph_rabat-conference_A.gif

Actualités

Rabat et Paris soulignent le caractère inédit et historique de la conférence

MAP

Réf : 747

Visites : 2271

Dans un point de presse conjoint, en marge des travaux de la conférence de deux jours, le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Taib Fassi Fihri, et le chef de la diplomatie française, Philippe Douste-Blazy, ont mis l'accent sur "l'esprit de Rabat" marqué par l'écoute, l'échange et le dialogue entre pays d'origine, de transit et d'accueil.

Une soixantaine de pays et plusieurs organisations régionales et internationales sont réunis à Rabat pour plancher sur la problématique "délicate" des questions migratoires dans le cadre "d'une approche globale".

sur l'exigence d'un co-développement euro-africain, tout en saluant la disponibilité des pays participants à s'engager à "court, moyen et long termes dans cette oeuvre collective".

"Aucun pays ne réussira à lui seul à maîtriser les flux migratoires", a-t-il fait observer, invitant l'Europe à ouvrir le chapitre des accords de réadmission avec l'ensemble des pays concernés.

M. Fassi Fihri qui répondait à une question sur la réadmission des immigrés illégaux, a appelé l'UE à "ne pas externaliser toute son action sur un pays sous prétexte qu'il est le dernier à avoir été traversé avant d'atteindre les côtes européennes", renvoyant à l'article 13 de l'accord de Cotonou entre l'UE et les pays ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique) et les mesures entreprises dans le cadre du processus de Barcelone qui prévoient des accords de réadmission avec chaque pays.

"Si des accords de réadmission sont signés avec chaque partenaire, le Maroc n'aura plus la difficulté que nous vivons", a-t-il dit.

M. Douste-Blazy a salué la tenue de cette conférence, la première du genre où pays d'origine, de transit et d'accueil "sont unis par les routes migratoires", avec la conviction que la migration est un trait d'union entre le Nord et le Sud.

Les deux responsables ont, en outre, indiqué que des "pistes" concrètes pour appréhender la question migratoire par le co-développement, sont déjà dégagées, citant à titre d'exemple, les instruments financiers adéquats pour une meilleure utilisation de l'épargne des migrants ainsi que le renforcement des mécanismes de micro-crédit.




La conférence de Rabat qui demeure l'unique cadre de rencontre euro-africain sur la question de la migration, lie cette problématique et l'impératif de développement.

MAP
pays_3b.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés