onglet_artsouk onglet_artsouk

 

maro0882.jpg

Actualités

Quand le progrès social rime avec Veolia Environnement Maroc

Dounia Essabban, LE MATIN

Réf : 737

Visites : 2454

Le groupe Veolia Environnement Maroc lance la démarche de progrès social auprès de ses fournisseurs. Une nouvelle politique qui lui permettra de s'assurer de la conformité de ses partenaires par rapport aux règles internationales liées à la sécurité, l'hygiène, la santé et la protection sociale au sein l'entreprise
Le respect des lois en vigueur selon le droit du travail et la déclaration de l'Organisation internationale du travail (OIT), adoptée en 1998 représentant le système de repère.

Le challenge du groupe passera ainsi par la planification du progrès social. Une programmation des procédures qui devra se traduire par la sensibilisation des partenaires sur les exigences prioritaires. Par là, les responsables du groupe font référence à la couverture sociale minimale, le respect de l'âge minimum au travail, la durée légale du travail, du suivi médical, la formation sur les risques et la sécurité sur les chantiers en général, l'utilisation d'équipements de protection individuelle, etc.

Le processus a été enclenché ce mois-ci. En face de l'institution, près d'une centaine de fournisseurs devront s'aligner pour demeurer ses partenaires. Une bonne manière en somme de mettre à niveau un domaine aussi crucial que celui de l'environnement. La feuille de route sera représentée par un schéma des procédures liant les différentes parties.

« Concrètement, un questionnaire sera envoyé à tous les fournisseurs pour faire un état des lieux», expliquent les responsables du groupe. Et ce n'est qu'à l'issue d'un audit concluant que Veolia Environnement Maroc se réservera le droit de fournir les agréments aux fournisseurs retenus.

Pour rappel, la société Veolia Environnement a fait son entrée au Maroc depuis 2002 lorsqu'elle décrocha des contrats de gestion déléguée dans les domaines de la distribution d'eau et d'électricité, de l'assainissement (Amendis à Tanger-Tétouan, Redal à Rabat-Salé) et des contrats de collecte d'ordures ménagères et de nettoiement (Onyx à Rabat, Oujda et Safi). Avec plus d'un milliard de dirhams de volume d'achat annuel, cette institution représente le plus gros donneur d'ordre marocain. En clair, ce sont des projets tels que la dépollution de la baie de Tanger, l'assainissement de l'Oued Martif à Tétouan, du littoral de Rabat-Salé et du Bouregreg qui justifient en large partie ces dépenses.

En sus, ses tentacules s'étendent à travers ses filiales Amanor et Hydrolia qui œuvrent dans les domaines du transport du personnel, du curage de réseaux d'assainissement, de l'électrification urbaine et des travaux d'entretien d'eau potable.

Une diversité de champs d'application qui doit également être réellement auditée pour confirmer ses performances. Les indices internationaux sont là pour le démontrer.

Le groupe Veolia Environnement n'a pas rougi face aux indices FTSE4Good, l'ASPI. Il s'est également distingué dans le classement de Globel Reporters pour le PNUE. C'est la note A+ qu'il s'est vu attribuer par le cabinet BMJ CoreRatings.

Au Maroc, l'entreprise s'emploie à transférer les compétences tant en son sein que chez ses partenaires. D'ailleurs, le dossier « formation » n'a pas été délaissé dans le business plan.


Au contraire, son campus sis sur quatre hectares date de 2004. Ses partenaires auront tout à gagner de ce transfert de savoir-faire. Un bon exercice pour ceux qui ont décidé de s'inscrire dans la dynamique de changement dicté par l'environnement international. Ceux qui s'y refusent se verront évincés. Le résultat est identique également dans d'autres domaines.
Dounia Essabban | LE MATIN 
Sources : www.lematin.ma

Oualidia-Beach-1.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés