onglet_artsouk onglet_artsouk

 

minarethassan.jpg

Géographie

Casablanca, capitale économique du Maroc

Artsouk

Réf : 637

Visites : 5767

Principal port, préfecture urbaine, première ville du Maroc, Casablanca (dont le nom arabe Dar el-Beïda signifie aussi «la maison blanche») a des origines obscures. Selon toute vraisemblance, il s’agit d’une fondation berbère (Anfa) qui fut, du VIIIe au XIe siècle, capitale du royaume berbère des Berghouata.
Cette croissance remarquable est due à une énorme concentration d’activités qui a fait de Casablanca la métropole économique du Maroc, éclipsant l’ancienne capitale économique, Fès.

Repères
Casablanca (الدار البيضاء addar al-baïda en arabe classique - dar beïda en marocain dialectal - littéralement « maison blanche ») est la plus grande ville du Maroc. Capitale économique du pays et première ville du Maghreb, elle est située sur la côte Atlantique à environ 90 km au sud de la capitale du pays, Rabat. Elle appartient à la région du Grand Casablanca qui, sur 1 615 km², regroupe également les villes de Mohammedia (120 000 hab.), Ain Harrouda, les deux provinces Mediouna et Nouasser et compte environ 5,6 millions d’habitants en 2005. La ville est candidate pour l'organisation des Championnats du monde d'athlétisme en 2011.

Histoire
On retrouve le nom d'Anfa dans des textes du XIe siècle, faisant remonter ainsi sa fondation (par les Zénètes) à cette époque. Léon l'Africain la mentionne également comme une petite ville au XVe siècle. En représailles, les Portugais, à la fin du siècle, décident de l'attaquer, 50 navires et 10 000 hommes à la charge. Les habitants d'Anfa, n'étant pas en mesure de défendre la ville, la désertent définitivement pour Rabat et Salé. La ville sera détruite et restera inhabitée pendant trois siècles.

En 1770, le sultan Mohamed Ben Abdallah décide de reconstruire cette place pour la préserver d'un débarquement de Portugais qui venaient de perdre alors la ville de Mazagan (El Jadida). La ville est appelée Dar El Beida (maison blanche ou casa blanca en espagnol). D'emblée, le sultan dote d'une mosquée, d'une medersa et d'un hammam.

Au XXe siècle, la population augmenta énormément en parallèle avec l'accroissement du trafic maritime. Elle fut un port stratégique durant la Seconde Guerre mondiale pendant laquelle elle accueillit la conférence de Casablanca (sommet anglo-américain de 1943).

Géographie et urbanisation :
Vue satellite de Casablanca (NASA)Casablance a l'apparence d'une ville américaine et le centre ville est dominé par les deux tours du Casablanca Twin Center de 115 m de hauteur chacune.

Deux ensembles s’opposent nettement: l’Ouest, formé de quartiers résidentiels, et l’Est, formé de quartiers industriels et populaires qui s’étendent sans cesse et tendent à rejoindre la ville voisine de Mohammedia (ex-Fedala).

Transport :
La ville est contournée par un périphérique qui comporte douze portes (bab sultan, bab nouasser, bab marrakech, bab tanger, bab des nations, bab elharoudda, bab jerma, bab la corniche, bab midiouna, bab franca, bab mohammed 5 et bab el maghreb) ainsi que par trois rocades (rocade est, ouest et ain haroudda). Un réseau de bus, géré par la Compagnie de transports au Maroc propose, à partir de la gare routière, rue Léon l'africain en centre ville, des services de bus entre Casablanca et les principales villes du Maroc ainsi que quelques villes européennes.

Les taxis officiels de Casablanca sont rouges et connus sous le nom de petits taxis, ou blancs et connus sous le noms de grands taxis. Les petits taxis sont par défaut des Fiat Uno et Palio ou des Peugeot 205 et ont un compteur kilométrique ou chronométrique. Les grands taxis sont des Mercedes Benz. Ils proposent un prix fixe variant de 3,5 dirhams à 10 dirhams selon le trajet et sont le plus souvent utilisés pour les longs voyages.

Casablanca est desservie par une ligne de RER (la ligne A) comprenant quatre arrêts en ville. Le Plan de Déplacement Urbain finalisé en 2006 prévoit dans le cadre du projet CASA 2010 notamment la construction de 3 lignes de tramway 1 ligne de RER et 3ligne de métro.

Casablanca est desservi par l'aéroport le plus important du Maroc, l'aéroport international Mohamed V - Nouasser, situé à près de 20 km du centre-ville. Desservi par 29 compagnies aériennes et relié à 55 destinations internationales, l'aéroport a vu transiter plus de 4,4 millions de passagers en 2005. Un nouvel aérogare en construction permettrait de porter la capacité de l'aéroport à 8 millions de personnes.

Économie :
Casablanca est la capitale économique et le principal port du Maroc; son port est l'un des plus grands d'Afrique .
L’important trafic (15,8 millions de tonnes en 1992) comprend surtout, l’exportation de marchandises peu élaborées (phosphates, manganèse, agrumes, primeurs), et à l’importation, des produits énergétiques ou industriels. Les quatre cinquièmes des échanges extérieurs du Maroc passent par Casablanca.

Si Casablanca est une importante place financière (les deux tiers de l’activité financière du Maroc), elle est surtout une place commerciale qui contrôle une partie importante du commerce intérieur, drainant vers elle les produits en provenance de la moitié sud du pays et distribuant des marchandises sur la plus grande partie du territoire.

Divers :
La grande mosquée Hassan II y a été construite entre 1986 et 1993. Il s'agit - après La Mecque - de la deuxième mosquée la plus grande au monde, et le plus grand minaret au monde (200 m).

Le lycée Lyautey est situé en plein cœur de Casablanca.

Le Megarama, complexe de cinéma situé dans le quartier d'Ain Diab,c'est l'un des plus grand cinema d'afrique et du monde.






Artsouk
plage-miami-un-b.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés