onglet_artsouk onglet_artsouk

 

la-koutoubia.jpg

Histoire

Les Mosquées

artsouk

Réf : 61

Visites : 7778

Abd al-Malik fit édifier entre 688 et 692 la coupole du Rocher (Qubbat as-Sakhra) l'un des monuments musulmans avec Masjid al-Aqsâ à Jérusalem, les plus célébres.
Il ouvre la voie aux grandes réalisations architecturales d'un Islam profondément citadin mais continental.

La reconstruction de la Grande Mosquée de Médine entre 705 et 710, et la fondation, entre 706 et 715, de la Grande Mosquée de Damas sont attribuées à son fils al-Walid. La grande Mosquée de Damas à nefs transversales, séparées par des files d'arcades à deux niveaux parallèles au mur de la qibla et traversées en leur milieu par une nef axiale, constitue le prototype des mosquées de l'Occident musulman.

Cet ordonnancement caractérise le type dit "médinois". Il fera et portera son expression jusque dans la Mosquée Qarawiyyîn de Fès. En Occident musulman, la Grande Mosquée de Kairouan est considérée comme l'ancêtre de toutes les mosquées du Maghreb.

Fondée par Oqba ben Nâfi, démolie puis reconstruite à la fin du VIIe siècle, elle fut agrandie dans la seconde moitié du VIIIe siècle par le Califa Hicham, puis renouvelée par Ziyâde Allah avant de connaître une dernière extension au cours du IXe siècle. La disposition des nefs dirigées en profondeur, perpendiculaires au mur de la Qibla, disposition dite "basilicade"  se perpétuera dans les mosquées d'Afrique, d'Espagne, et des autres parties du Maghreb.

La seconde mosquée monumentale de l'Occident musulman est la Grande Mosquée de Cordoue, doyenne des mosquées d'Espagne. Édifié par Abd al-Rahmân Ier en 785-786, elle fut agrandie successivement par Abd al-Rahman en 833, par al-Hakam II en 961 et enfin par al-Mansour en 987.

Cet édifice que son fondateur, soucieux de restaurer en Andalousie la splendeur du Califat omeyyade, a voulu construire sur le modèle de la Grande Mosquée de Damas, est, plus que celui de Kairouan, le prototype de toutes les mosquées monumentales arabo-andalouses notament que reprendra au Maroc l'art des siècles suivants.

C'est au IXe siècle, en 859 plus précisement que furent fondées les deux mosquées monumentales marocaines : la Qarawiyyîn et celles des Andalous. La mosquée al-Qarawiyyîn qui, dès le départ, éclipsait sa mosquée soeur, connut divers agrandissements en 956 et en 1135 sous les Almoravides.

Son ordonnancement en nefs transversales rompt avec celui des autres sanctuaires Almoravides du Maghreb: la Grande Mosquée de Tlemcen (1136) et la Grande Mosquée d'Alger (1096) par exemple.
 
Son ordonnancement en nefs transversales rompt avec celui des autres sanctuaires Almoravides du Maghreb: la Grande Mosquée de Tlemcen (1136) et la Grande Mosquée d'Alger (1096) par exemple.
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés