onglet_artsouk onglet_artsouk

 

e-tubes1.jpg

Actualités

Radioscopie du journalisme en ligne au Maroc

Rachid Jankari

Réf : 560

Visites : 2557

Le symposium organisé par la BBC à Rabat cette semaine a permis de faire le point sur l’évolution de paysage médiatique au Royaume y compris au niveau de la presse électronique et la fourniture du contenu en ligne. Faits marquants.

Internet reste encore au Maroc un support de communication encore embryonnaire mais à fort potentiel de développement. Tel l'avis partagé par les participants au symposium organisé à Rabat du 11 au 13 par la chaîne britannique BBC.

En effet, l'année 2004 marque un tournant dans le développement du journalisme électronique au Maroc dans la mesure où elle marque la reconnaissance officielle d'un nouveau métier et indirectement un nouveau support de communication.

L’évaluation de l’appropriation des technologies de l'information par les médias marocains se situe à deux niveaux. Le premier concerne, les supports purement numériques. Il s'agit de sites qui sont disponibles exclusivement sur le web. Ce segment est encore en croissance notamment avec l’existence deux grands portails (Menara et Maroc Connect) et du cybermagazine Emarrakech.info.

Le second niveau d'appropriation a trait aux supports de communication traditionnels tels que la TV, Radio et presse écrite. Sur ce volet, actuellement la majorité des journaux, et principalement en langue française, dispose de sites internet. Ces derniers ne sont en général qu’une copie conforme au contenu de la version papier. Dans le domaine de l'audiovisuel, seuls deux médias ont investi sérieusement dans des versions électroniques, à savoir : 2M et Médi 1.

Comparativement à plusieurs pays arabes où l'internet subit beaucoup de restrictions, au Maroc, le régime libéral adopté jusqu'à présent en la matière, a permis le développement d'une expérience réussie de fourniture d'information en ligne sur l'actualité et les faits marquants du Royaume aussi bien via les portails, les cybermagazines ou les versions électroniques des différents médias.

D’ailleurs, l'impact d'internet ne se limite pas aux cyber-lecteurs, même le métier de fourniture d’information, tous supports de communication confondus, a subi des métamorphoses compte tenu des facilités d'accès à l'information qui sont offertes en ligne aux journalistes pour mieux accomplir sa mission de fourniture d'information et d'analyse de l'actualité.


Les weblogs menacent-ils l'avenir du journalisme ?

Lors de la rencontre de la BBC qui a clôturé ses travaux hier à Rabat, le débat sur les risques liés à la fourniture de l'information via internet était intense. Il s'agit principalement du phénomène des blogs et l'anarchie informationnelle qui règne dans le cyberespace.

Pour le journaliste libanais, Samir Kaisar "les weblogs représentent une menace pour les journalistes dans la mesure où il s'agit de sites qui fournissent parfois des informations sans pour autant respecter les règles élémentaires de déontologie et de la rédaction journalistique.

Néanmoins, plusieurs cas réussis relativise cette crainte de dérapage. C’est le cas de l'expérience du blog irakien "Salam pax" où les internautes ont pu suivre l'actualité de l'invasion américaine de l'Irak et de Bagdad avec un autre regard critique et proche de la réalité.

Autre argument de taille qui diminue ce risque, le fait que de plus en plus de journalistes et de médias lancent leurs propres weblogs. C'est le cas par exemple récemment des quotidiens le Monde et Libération et le magazine Nouvel Observateur.

Pour en savoir plus sur le forum BBC
www.bbcdialogue.co.uk

 

Lire également sur Menara :
Dossier de Menara sur les blogs
Les balbutiements des blogs au Maroc
La presse en ligne reconnue au Maroc

Rachid Jankari



La communauté des bloggeurs marocains se renforcent avec le lancement par mon ami e-journaliste Tarik Essaadi de son blog "
Al Jinane".

Tarik est aussi l'animateur du site de news
Emarrakech.info. Il travaille également au portail des news arabes Elaph.

Artsouk, 14/10/2004
tarik_essaadi.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés