onglet_artsouk onglet_artsouk

 

lesinvites.jpg

Librairie

"Les invités" de Raouf Oufkir

Réactions d'une internaute

Réf : 250

Visites : 4424

Je viens de finir le livre de Raouf OUFKIR "Les Invités" que j'ai beaucoup aimé tant pour son contenu, son témoiggage que pour son écriture même.
Le livre de Raouf Oufkir retrace sa détention, les moindres détails des conditions inhumaines qu'on lui a imposées ainsi qu'à sa famille.
D'autre part il alterne par des chapitres consacrés à son père et il y relate les préparatifs des différents coups d'état (Skhirat ou l'attaque du boeing d'HassanII). Dans ce livre, il réhabilite la mémoire de son père par des faits précis et non pas seulement animé par son seul amour filial.

C'est à ce titre que j'ai aimé ce livre qui vient contredire pas mal de chose que j'ai lues jusqu'ici.
Je crois surtout qu'il serait bon et sain que les différents pays impliqués dans certains de ces coups d'état à commencer par la France, mais aussi les USA, l'Angleterre ou Israël, ouvrent leurs archives et qu'éclate la vérité.

L'affaire Ben Barka par exemple qui reste une énigme, souffre de le rester. Or dans ce livre, on apprend, preuves à l'appui qu'au moment de l'assassinat de Ben Barka, le général Oufkir se trouvait encore au Maroc et s'apprêtait à monter dans l'avion qui le menait en France.
Qu'il ait souhaité rencontrer Ben Barka ne fait aucun doute, mais qu'il ait souhaité le tuer...là tout reste à démontrer.

Dans ce livre également, Raouf Oufkir revient sur certaines idées reçues au sujet de la réputation de vizir sanguinaire tel que son père a été décrit, notamment par Gilles Perrault dans "Notre ami le Roi". Hassan II avait tout intérêt à laisser Oufkir endosser la paternité de certains crimes odieux imputables directement au Roi. Cela rendait illégitime Oufkir aux yeux de la population comme chez d'état potentiel.

Certes Oufkir n'était pas un tendre, c'était un militaire rompu aux combats de terrain, mais je n'arrive pas à imaginer que Raouf Oufkir ait pu inventer de toutes pièces les idées de justice et d'équité qu'il attribue à son père à l'aide de preuves et de témoignages encore vérifiables.

Je compte écrire à l'auteur mes sentiments au sujet de ce livre dont la noblesse transpire à chaque page. Aucune haine, aucun ressentiment n'anime cet homme, parvenant à valoriser ces 20 années de détention dont plus de la moitié dans des conditions abominables!

Je suis restée abasourdie par ce livre, mais mon amour pour le Maroc n'en est que plus grand encore. Je ne m'étais pas trompée, les Marocains ont une noblesse naturelle et une hauteur de vue que l'on ne peut démentir...

Hélène

Repères :
Raouf Oufkir est le fils du général Mohamed Oufkir. Après la tentative de coup d'Etat menée par son père contre le roi Hassan II du Maroc le 16 août 1972, il a été enfermé, avec sa mère, son jeune frère et ses sœurs, pendant près de vingt ans, sur ordre du palais. Il avait à l'époque 15 ans.
Sa sœur Malika et sa mère, Fatema, ont, avant lui, raconté ce long calvaire. Mais son livre, Les invités. Vingt ans dans les prisons du roi, qu'il a écrit seul et auquel il a consacré deux années, est le plus abouti des trois.

Le plus politique aussi, puisque ce sont deux récits qui, en quelque sorte, s'imbriquent : celui des années d'enfermement et celui des années d'avant, du temps de la toute-puissance d'Oufkir.
Plus d'informations  :
http://www.lexpress.fr/Express/Info/Monde/Dossier/maroc/
dossier.asp?ida=384034

 
info@artsouk.com
king.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés