onglet_artsouk onglet_artsouk

 

Aita-rire_.jpg

Les marocains

Le Maroc est un pionnier en Afrique

LE MATIN.ma

Réf : 1170

Visites : 2567

Le Maroc est parmi les pays qui ont lancé des initiatives budgétaires tenant compte des questions homme-femme, souligne un rapport d'étape de la Commission économique pour l'Afrique (CEA).
Depuis 2005, le ministère marocain des Finances a établi un rapport sur les questions homme-femme, annexé au rapport économique et financier annuel qui accompagne la loi de finances, indique ce document intitulé "Assurer l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes en Afrique", distribué à l'occasion du 6e Forum pour le développement de l'Afrique (ADF VI) qui se tient du 19 au 21 novembre au siège de la CEA à Addis-Abeba.

En 2006, la question homme-femme a été incluse dans la circulaire du Premier ministre et, pour la première fois, le budget national marocain contenait un rapport sur la question homme-femme appelé également
"Budget homme-femme" dans le cadre du rapport économique et financier et de la loi de finances, précise le document.

Ce rapport est au cœur du processus de réforme de la gestion publique qui a adopté une approche fondée sur les résultats, ajoute la même source, notant que le rapport sur les questions homme-femme "résume les incidences des budgets national et local sur l'égalité entre les hommes et les femmes sur la base d'outils d'analyse budgétaire prenant en considération ces questions".

Selon le document, les ministères marocains des Finances, de l'Education, de la Santé, de l'Agriculture et du Développement rural ont été identifiés dans le rapport comme étant des secteurs prioritaires pour l'intégration des questions homme-femme dans les processus d'élaboration et de mise en œuvre de leurs budgets.

Placée sous le thème "Action pour l'égalité des sexes, l'autonomisation des femmes et l'élimination de la violence à l'égard des femmes", l'ADF VI, l'un des temps forts de la célébration du cinquantenaire de la CEA (1958-2008), accordera une place importante à l'élimination de la violence contre les femmes en tant qu'obstacle majeur au développement économique et social dans le Continent et à la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement.(OMD).

Cet objectif s'inscrit dans le droit fil de la campagne lancée, le 25 février dernier, par le secrétaire général de l'Onu, en vue de mettre un terme à la violence contre les femmes, campagne qui se poursuit jusqu'en 2015 pour coïncider avec la date butoir de la réalisation des OMD.

Figurent également à l'ordre du jour de cette conférence des questions se rapportant au VIH/Sida, aux droits et santé reproductive, l'éducation, la formation et développement des compétences, la migration, la gouvernance, les conflits, paix et sécurité, emploi, marchés et commerce, sécurité alimentaire, droits et propriété foncière, changement climatique, eau, assainissement, énergie, financement de l'égalité des sexes et TIC.

Le Forum devrait, entre autres, adopter un plan d'action assorti de recommandations claires à l'attention des Etats membres et des partenaires en développement pour accélérer la réalisation de l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, notamment aux plans économique, social et politique.

Prennent part à ce Forum, plus de cinq cents participants représentant des gouvernements africains, des organisations de la société civile, des milieux universitaires, des médias, des partenaires bilatéraux ainsi que des organisations régionales et internationales.

Le tissu associatif marocain est fortement représenté à cette manifestation à travers la participation de représentantes de l'Association marocaine de lutte contre la violence à l'égard des femmes, l'Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM), l'Association des femmes chefs d'entreprises du Maroc,
l'"Association of women with special capacities", l 'Association pour la protection des droits de la femme, l'Association "Annakhil" ainsi que de représentantes du ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité.

 

Par MAP

DarnaNapl2.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés