onglet_artsouk onglet_artsouk

 

pers_agee.jpeg

Les marocains

Population : Le Maroc en voie de vieillissement

Source : Le Matin

Réf : 1149

Visites : 3659

Population :
Le Maroc en voie de vieillissement


Le pays devrait compter quelque 5,8 millions de personnes âgées en 2030

«Les vieux ne meurent pas, ils

s'endorment un jour et dorment

 trop longtemps . . .

Les vieux ne bougent plus, leurs

gestes ont trop de rides, leur

monde est trop petit» . . .


Voici une image que Jacques
Brel a bien su décrire dans l'une de ses chansons.

Il parlait des personnes âgées, évaluait leurs gestes et soulignait leur vulnérabilité. Cette image s'adapterait à merveille avec certains vieux au Maroc. Surtout si l'on sait que notre pays a vu son effectif des personnes âgées tripler entre 1960 et 2004, passant de 833 mille à 2,4 millions. Dresser le profil démographique et socio-économique de cette catégorie de la population, saisir les relations qu'elle entretient avec les milieux familial et social ou encore appréhender l'état de santé des sujets sont devenus donc une priorité du Haut commissariat au plan (HCP). En 2006, une enquête nationale auprès de 3.000 personnes a été réalisée. Les chiffres qui y sortent sont époustouflants. Ils sont présentés, cette année, à l'occasion de la Journée internationale des personnes âgées. Ainsi, selon un communiqué du HCP, de nombreuses personnes âgées vivraient plus longtemps et leur effectif s'accroîtrait entre 2004 et 2030 au taux de 3,5% (contre 0,9% pour l'ensemble de la population) pour atteindre 5,8 millions en 2030.

En effet, au cours de la dernière période intercensitaire (1994-2004), le taux d'accroissement moyen annuel était de 2,6% contre 1,4% pour l'ensemble de la population. «Cette tendance est appelée à se poursuivre, voire même à s'accélérer. De nos jours, l'espérance de vie augmente, on la situe actuellement à 72 ans. Aussi, suite à l'avancement de la science, le nombre des naissances s'amplifie jour après jour. D'ici 2030, le Maroc abritera une population dont une bonne partie est âgée», confie une source du HCP. Aussi, il sied de noter que «l'évolution d'âge» de cette catégorie sociale à des conséquences, entre autres, socio-économiques. «Vu l'importance du secteur informel et la faible couverture de la protection sociale, associées à la dégradation physique sous le poids de l'âge, le vieillissement de la population constituerait une source importante de précarité, particulièrement pour les femmes», explique notre source.


En effet, l'avantage dont les femmes bénéficient en termes d'espérance de vie (73,9 ans versus 71,4 ans en 2008) risque d'être perdu lorsqu'elles seront vieilles : « La gent féminine court plus de risque de se trouver seule, souvent, en tant que veuve. Surtout si l'on sait que 54,4% des femmes étaient dans cet état, en 2004, contre 5,9% pour les hommes».

Aussi, il n'y a pas que la solitude qui guette les femmes d'ici 20 ou 30 ans mais aussi la vulnérabilité. «Ces femmes risquent d'être dans une situation de vulnérabilité ou même de précarité accentuée par un analphabétisme qui touche 95% de celles âgées. Il est temps d'apprendre des erreurs des autres pays, notamment l'Allemagne et préparer une bonne prise en charge des personnes âgées», rappelle notre source du HCP. 

Prise en charge

«Le Maroc a dépassé sa transition démographique, et nous sommes bel et bien devant le vieillissement de la société. Il est temps de réfléchir à une solution pour prendre en charge nos futurs vieux», a affirmé Saïdi Salama, professeur à l'Institut statistique de Rabat, lors d'une conférence-débat organisée par l'association de l'Université du 3e âge (UNI3 Casa). Selon le professeur Saïdi, le vieillissement démographique se réfère à un processus de changement sur la structure par âge de la population, dû, entre autres, à la baisse de la natalité et au recul de la mortalité : «De nos jours, nous assistons à l'antipode de la situation démographique des années 80. En effet, bien avant cette époque, le Maroc vivait à un rythme de croissance rapide, le taux de la mortalité baissait et celui de la natalité augmentait. Pendant les années 80, l'évolution s'est caractérisée e par une atténuation de la croissance entamée. Ceci vu la prolifération des moyens de contraception et du recul de l'âge de mariage. Ensuite, le Maroc est rentré dans un labyrinthe de la transition démographique dû à plusieurs facteurs, notamment la fécondité, l'âge de mariage, la contraception et la baisse de la mortalité».

Ainsi, puisque le vieillissement de la population est imminent, il vaut mieux prendre
en charge cette catégorie sociale. Plusieurs propositions sont à discuter, notamment le développement de la protection sociale, la prise en charge des maladies, la préparation des maisons de vieux et pourquoi pas la révision de l'âge du départ en retraite. «Personnellement, je pense que tant la personne est capable de travailler, qu'on la laisse faire. Il existe des sexagénaires qui sont encore capables de donner de bons rendements», souligne une source du HCP.
Pour ainsi dire qu'en matière de vieillissement, c'est la notion d'autonomie qui prévaut. Cette phase consiste à définir le vieillissement par l'état de santé et l'âge de la personne. En effet, plusieurs facteurs caractérisent les étapes de croissance. Ainsi, si le 2e âge, qui se situe entre 15 et 60 ans, est caractérisé par l'activité, le 3e âge englobe les personnes de 60 à 75 ans. Il s'avère que ces sexagénaires ont le potentiel de travailler et de générer une rentabilité économique à l'encontre du 4e âge (au-delà de 75 ans) qui est souvent caractérisé par l'inactivité et la fragilité physique. Une fragilité qui mène inéluctablement vers l'âge ultime de l'être humain, un âge appelé par euphémisme le «troisième âge».


Plus de 55 ans

Et oui! Il paraît qu'on ne finit jamais d'apprendre! Si vous êtes «jeunes», à ''plus de 55 ans'', que vous avez le temps libre après une vie professionnelle active, que vous désirez occuper vos loisirs, voire échapper à une certaine solitude et s'instruire davantage, sachez qu'une université du troisième âge existe. Il s'agit de l'«UNI 3 Casablanca».

Fondée selon l'esprit de la charte nationale (loi 01.00) de l'éducation et de la formation organisant l'enseignement supérieur, UNI 3 Casa permet à ses membres (principalement aux personnes qui ne sont plus engagées dans la vie professionnelle) d'acquérir une distance critique face au flot d'informations, de rester des citoyens responsables et de développer leurs capacités de création et de recherche

Source : Le Matin

conteur-jelfna.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés