onglet_artsouk onglet_artsouk

 

contes2.jpg

Actualités

Enseignement, une pièce importante dans les réformes engagées au Maroc

Par MAP Publié le : 20.10.2008

Réf : 1138

Visites : 2088

Le secteur de l'enseignement occupe une place importante dans les réformes engagées par le Maroc sous la conduite de S.M. le Roi Mohammed VI, a affirmé, dimanche à Abou Dhabi, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taïeb Fassi Fihri.
Dans son intervention lors de la réunion ministérielle du Forum de l'avenir, M. Fassi Fihri a indiqué que S.M. le Roi Mohammed VI a lancé une initiative nationale qui a pour objectif la généralisation et l'obligation de l'enseignement fondamental pour assurer l'égalité des chances et lutter contre le déperdition scolaire. L'initiative royale vise également l'insertion des Technologies de l'information et de la communication (TIC) et leur généralisation aux différents établissements scolaires du Royaume, a ajouté le ministre, précisant que cette stratégie globale a pour but de réduire la fracture numérique et de consolider la place du Maroc dans le domaine de l'information et de la communication.

Le Maroc est conscient du rôle vital de l'éducation et de la formation dans la réalisation d'un développement socio-économique intégré, durable et équilibré, a souligné M. Fassi Fihri. Il a également indiqué dans ce cadre que le Royaume a élaboré une stratégie en vue de réformer son système éducatif à travers la création d'un nouveau cadre institutionnel en l'occurrence le Conseil supérieur de l'enseignement, et l'élaboration de la Charte nationale de l'Education-Formation, ce qui, a-t-il dit, a permis d'intégrer dans les programmes scolaires, en tant que principes fondamentaux du système éducatif national, la culture des droits de l'Homme, les valeurs de l'Islam et l'esprit de citoyenneté. La réunion ministérielle de la 5e édition du Forum de l'avenir, qui a connu la participation des ministres des Affaires étrangères et des représentants de la région MENA, des pays du G8 ainsi que des présidents d'organisations régionales et internationales et des représentants de la société civile, a été marquée par l'examen des recommandations issues du Forum de la société civile tenu en parallèle.

Ces recommandations portent, particulièrement, sur la nécessité d'améliorer la pratique politique, d'élargir le cercle de participation dans la gestion de la chose publique et d'annuler les lois privatives des libertés dans le domaine de la liberté d'opinion et de publication.
Ces recommandations appellent, en outre, à renforcer la transparence en permettant aux organisations de la société civile d'assurer leur rôle en matière de lutte contre la corruption.

Elles soulignent, également, la nécessité de promouvoir les conditions de la femme et d'encourager sa participation à la gestion de la chose publique et dans le processus de prise décision. Les participants ont, par ailleurs, estimé qu'il était impossible de réaliser un développement, dans son acception la plus large, en l'absence d'une réforme politique qui renforce la transparence et d'une meilleure gestion des deniers publics. Le ministre d'Etat aux Affaires étrangères des Emirats Arabes Unis, Anwar Mohamed Gargueche, a déclaré dans une conférence de presse à l'issue des travaux de la réunion, que le Forum a atteint les objectifs fixés. Plusieurs questions relatives au développement, à la réforme et à la participation politiques ont été abordées, a-t-il ajouté.

La première réunion du Forum de l'avenir a été tenue au Maroc en 2004, la seconde au Bahreïn en 2005, la troisième en Jordanie en 2006 et la quatrième au Yémen et en Allemagne en 2007.

Le prochain rendez-vous
Le Royaume du Maroc a été choisi à l'unanimité, dimanche lors de la réunion ministérielle du Forum de l'avenir à Abou Dhabi, pour abriter la 6e édition de cet événement. Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taïeb Fassi Fihri, a souligné dans une déclaration à l'agence MAP en marge de sa participation à la 5e édition du Forum de l'avenir, que ce choix représente "une marque de confiance placée dans notre expérience nationale initiée et suivie par S.M. le Roi Mohammed VI
en vue d'encourager le dialogue qui unit des pays du G8 et ceux de la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord". "Ce dialogue a pour objectif de partager les expériences menées dans chacun de nos pays et de mutualiser nos efforts... " facebook.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés