onglet_artsouk onglet_artsouk

 

RandoToubkal.jpg

Tourisme

Richesse naturelle, Moyen Atlas, le paradis des randonneurs

lematin.ma

Réf : 1129

Visites : 8232

Territoire au charme insolite, le Moyen Atlas séduit par sa richesse en biodiversité faunique et floristique. Sur ses pentes s'étalent à perte de vue d'immenses forêts de cèdres, entrecoupées de vallées verdoyantes, de lacs aux eaux tranquilles.
Pour les amoureux de la nature, des grandes aires et du sport, les montagnes du Moyen Atlas avec leurs forêts, lacs et plateaux offrent un terrain très vaste avec de magnifiques paysages pour les randonnées pédestres ou trekkings, les circuits ainsi que la pratique de la pêche dans les lacs poissonneux. Les cédraies d'Ajdir Ezayane, de Ain Leuh, d'Azrou et Ifrane, d'Immouzer Marmoucha jusqu'aux confins du massif rifain dont le célèbre parc national de Tazekka, aux paysages creusés de gorges et de grottes, impressionnent les randonneurs.

Pendant l'été, les montagnes du Moyen Atlas offrent aux estivants une oasis de calme et de paix, un lieu de communion avec la nature. Plusieurs touristes, notamment les nationaux, s'y rendent chaque année souvent en famille, attirés par la beauté majestueuse des montagnes, des paysages et les forêts de caroubier, de cèdres, de chênes verts et de chênes-lièges alternant avec des plateaux volcaniques dénudés et de petits lacs poissonneux aux eaux turquoises. Cette région offre en somme de magnifiques paysages fort appréciés par les randonneurs amoureux de la montagne et de magnifiques lacs logés dans la causse de formation karstiques : tels Aguelmame Aziza, Aguelmame Sidi Ali, Tiglmamine, Daït Aoua, Afennourir, Daït Afourgah, Daït Iffer, Aguelmame Ouiouane à proximité des sources d'Oum Errabiaa, Aguelmame Tifounassine et Aguelmame Abakhane.

La richesse des lacs en poisson permet par ailleurs aux visiteurs de pratiquer différentes sortes de pêche telles la pêche à truite en rivière, la pêche à truite dans les plans d'eaux et la pêche dans les eaux à poissons blancs. Les espèces les plus connues sont : truite fario, truite arc-en-ciel, gardon, brochet, black bass, sandre, perche.

Les poissons les plus appréciés par les pêcheurs sont le brochet et la truite. Les rivières présentent par ailleurs d'autres variétés selon les lieux. ..Surnommé la «Suisse du Maroc», Ifrane demeure toutefois de loin le site le plus visité du Moyen Atlas, notamment par les touristes nationaux en été comme en hiver. La ville séduit par son calme, son style urbanistique à l'européenne (chalets en pierre et toits de tuiles rouges) et son parc national (riche par ses Zygènes uniques).

La province dispose aussi des atouts exceptionnels caractérisés par la diversité végétale (forêts de cèdres, chênes vert, pins…), animalière (perdreaux, sangliers, singes, magots, macaques…) et paysagères (lacs naturels et artificiels, grottes, sites volcaniques et scéniques magnifiques, milieux de cédraies et steppes…) auxquelles s'ajoutent la richesse du patrimoine culturel de la région (folklore, habillement, Zaouiat, sculptures en bois et articles de bijouteries…) et des sites ornithologiques reconnus à l'échelle internationale pour l'observation de certains oiseaux particuliers (foulque, tadone, covert, guêpier de perge…) qui attirent aussi bien les touristes nationaux qu'étrangers.

Ville de montagne, avec ces maisons aux tuiles rouges, ses prairies verdoyantes, son climat sain, Ifrane connaît une animation marquée en hiver et jusqu'au printemps, tandis que durant l'été, la fraîcheur de ses sites verdoyants, de ses forêts de chênes verts, de sapins et de cèdres font d'elle un lieu villégiature et d'estivage par excellence. Ses richesses naturelles en font un pôle touristique de prédilection pour les randonnées, la chasse ….

Ses lacs sont incontournables pour la pêche à la truite et au brochet. Elle est également une région pastorale et possède une station pour l'étude des comportements des animaux. C'est là qu'on trouve la plus grande forêt de cèdres au Maroc. Ifrane est d'ailleurs le point de départ des belles excursions, comme le «circuit des Dayets» et les Cascades de la Vierge.

Ainsi tout comme les sports d'hiver que l'on peut pratiquer, à savoir l'alpinisme, l'écotourisme, la chasse touristique, la découverte…, les montagnes du Moyen Atlas constituent indéniablement un écosystème botanique, faunistique et climatique d'une grande valeur qu'il importe de préserver.
----------------------------------------

Regain d'intérêt

Ifrane connaît depuis quelques années une embellie touristique. Les arrivées des touristes dans les établissements hôteliers classés de la province sont en nette augmentation, et ce, depuis le lancement de différents chantiers de sa mise à niveau urbanistique. Les nationaux sont en pole position de la clientèle des hôtels classés. Le tourisme européen a accusé en revanche un recul en termes d'arrivées depuis quelque temps. Il s'agit essentiellement des marchés français, espagnol et hollandais.

Mais la destination attire toujours les touristes en provenance des pays de l'Amérique du nord et du Maghreb. Outre les chantiers de mise à niveau lancés au niveau de la province, l'organisation de manifestations culturelles et artistiques, ces derniers mois, a permis d'attirer un nombre important de touristes.

La répartition des arrivées par catégorie d'établissement classés, tous types de tourisme confondus, fait ressortir, selon la délégation, une prédominance des établissements 3 étoiles, suivis des centres des ?uvres sociales, des résidences touristiques et des hôtels 1 étoile. Le reste est réparti sur les motels, les gîtes, et les hôtels 4 étoiles.
--------------------------------------

Parc national d'Ifrane

Espace de découverte et d'aventure, le parc national d'Ifrane brille par la diversité de ses paysages, lacs et cours d'eau. La nature y apparaît sous toutes ses formes, au rythme des saisons. Étendu sur 53.000 ha et occupant la quasi-totalité de la portion occidentale du Moyen Atlas central, le parc est un milieu à relief aéré, de moyennes montagnes constituées essentiellement de calcaires ou de dolomies avec localement des schistes ou des couvertures volcaniques comme le plateau d'Ito.

Se distinguant par ses valeurs écologiques et biologiques, il recèle une flore et une faune aussi bien diversifiée qu'originale avec plus de 1015 espèces, de plantes vasculaires, 209 espèces d'oiseaux dont 103 espèces nicheuses et 31 espèces de mammifères parmi lesquelles le lion de l'Atlas et le singe magot. Le parc englobe aussi un ensemble de gîtes à caractère biodiversitaire d'une rareté remarquable (parc de Tizguite, Val d'Ifrane: les sources Vittel, Lac Dayet Aoua, Dayet Hachlaf, Dayet Ifrah, Dayet Iffer outre la station de ski à Michlifen.
Espace de liberté et de découverte, le parc constitue un pôle touristique de prédilection pour les randonneurs, les pêcheurs, des amateurs d'activités de pleine nature et des sportifs en recherche d'émotions et d'ambiance sereine. Le parc national s'étend sur le territoire de 8 communes rurales de la province d'Ifrane.

Par Rachida Bami | LE MATIN
lac-ifni.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés