onglet_artsouk onglet_artsouk

 

amb-portugal.jpg

Histoire

Interview de SE l'Ambassadeur du Portugal au Maroc

source : www.eljadida.ma

Réf : 1109

Visites : 3602

Est-ce que vous pouvez Monsieur l’Ambassadeur nous parler des relations du Portugal avec Mazagan / El Jadida ?
L’histoire du Portugal et du Maroc se creuse dans le temps et l’espace. El Jadida est probablement le meilleur exemple de ce rencontre entre nous deux peuples, de notre histoire commune.

En regardant la ceinture d'épaisses murailles qui a transformé Mazagan dans une citadelle redoutable, nous ne pouvons pas éviter d’évoquer l’histoire de la confrontation. Mais ce qui est original dans cette histoire, d’après les historiens les plus renommés, c’est que à part la confrontation, les deux peuples se respectait d’une façon très conviviale : après la guerre, ce n’était pas rare que les deux parties, en privé, présentaient des excuses pour les dégâts de la bataille. Ce fut ainsi que les portugais et les marocains de Mazagan ont vécu pendant deux siècles (la présence portugaise date de 1506 à 1769).

Aujourd’hui, El Jadida reste dans l’imaginaire collectif portugais comme un symbole de la grande aventure des découvertes maritimes qui à « fait connaître des nouveaux mondes au Monde », ce qui explique le grand nombre de touristes portugais qu’y séjournent. En effet, toutes les fois que j’ai fait le déplacement a cette magnifique ville, j’ai trouvés des compatriotes qui explorent ses remparts ou la belle citerne.

Est-ce que vous envisagez de créer un centre culturel dans la ville d’El Jadida, étant donné que vous avez un patrimoine important dans cette ville ?
L’Ambassade du Portugal a un Centre Culturel à Rabat et une petite section de ce centre à Casablanca qui organisent des événements culturelles et des cours de portugais.

Ce n’est pas prévu pour l’instant, dans le cadre de la diffusion de la Culture et de la Langue portugaise au Maroc, l’ouverture d’une section de notre Centre Culturel à El Jadida. D’ailleurs, nous ne pourrions pas, malheureusement, ouvrir des centres culturels dans touts les sites qui ont un patrimoine d’origine portugaise important, car nous l’avons un peut partout dans le monde. Au Maroc, il suffit de nommer quelques villes : El Jadida, Azemmour, Assilah, Tanger, Alcácer-Ceguer, Safi, Aguz ou Essaouira, l’ancien Mogador…

Néanmoins, nous travaillons sur la possibilité d’appuyer l’enseignement de la Langue et la Culture portugaises au sein de l’Université Chouaib Doukkali.

La ville d’El Jadida fait partie du patrimoine mondial depuis 2004 à cause de la Cité portugaise. On voudrait bien savoir votre réaction sur cet événement mondial important.
C’est avec beaucoup de plaisir que les portugais on reçu la décision de la 28ème session du comité du patrimoine mondial de l’UNESCO qui a proclamé la cité portugaise d’El Jadida patrimoine mondial, étant donné que, comme je vous ai dit, Mazagan est un symbole de notre passé.

En vérité, quand nous parlons du patrimoine luso-marocain, nous parlons aussi d’un long parcours de l’histoire de l’Humanité qui est inscrit dans ces murs et qui nous apprend beaucoup sur notre passé et sur notre avenir. Quand je pense au patrimoine marocain d’origine portugaise, ces constructions qui ont été bâtis entre 1458 (après la conquête d’Alcácer-Ceguer) et 1769 (date de l’abandon de l’ancien Mazagan, par les Portugais), je me rends compte que nous sommes devant les vestiges les plus importants du début de cette aventure humaine que nous appelons de globalisation.

Les chercheurs, les politiciens, les media, discutent souvent sur ce phénomène, la globalisation, en essayant de le définir, de l’expliquer, de lui rendre finalement l’humanisme nécessaire pour que nous tous puissions comprendre le Monde qui est le notre et qui est de plus en plus complexe. Mais la réponse est, en effet, assez simple: la globalisation représente le fait que les différents peuples du monde soient en contact permanent, d’une façon rapide e facile, due à la technologie moderne.

Et regardons : c’était avec les Découvertes des portugais que, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, les contacts réguliers entre touts les peuples des différents continents ont commencé, bien sure avec la technologie de l’époque. Et c’est ici, au Maroc, que l’aventure de la globalisation a vraiment débuté.
Voilà ce que les relations historiques et culturelles qui unissent le Maroc et le Portugal ont apporté à l’Humanité. C’est ça qui représente pour moi la classification de la cité portugaise d’El Jadida par l’UNESCO.

La Cité portugaise connaît des rénovations et des aménagements importants, on voudrait bien savoir votre apport dans ce projet.
Nous sommes au courant des importants travaux de réaménagement de la ville d’El Jadida et c’est pour cela que nous essayons d’attirer l’attention des entreprises portugaises pour les importants marchés que s’y ouvrent dans la région.
D’une autre part, nous nous intéressons en particulier au patrimoine qu’y existe. Ainsi, à l’occasion de la dernière Haute Commission Mixte maroco-portugaise et suite à l’aimable proposition de Monsieur le Gouverneur de la Province d’El Jadida pour collaborer dans le plan de sauvegarde de l’Église de Nossa Senhora d’Assunção, nous avons pu trouver un financement conséquent par le biais du mécénat de deux entreprises portugaises, la SOMAFEL et l’EFACEC. Nous comptons que les travaux de sauvegarde, qui seront réalisés par l’entreprise EUSÉBIOS, commencent dans les plus bref délais.

D’ailleurs, j’espère que l’espace de cette Eglise construit au cours du 16éme siècle puisse arbitrer dans un futur proche un Musée du Patrimoine Maroco-Portugais.







(Sur la photo: Mr l'Ambassadeur du Portugal au Maroc lors de sa dernière visite à El jadida à l'occasion de la journée d'étude sur le thème de la cité portugaise, photo: Abdelkbir Moutataouia)

amb-portugal1.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés