onglet_artsouk onglet_artsouk

 

De-Cauroy-au-Maroc.jpg

Actualités

Opérations insolite ; De Cauroy (Ardennes - France) au… Maroc

J.B. / Mustapha El Omri

Réf : 1080

Visites : 3539

Partis de Cauroy, quatre Ardennais acheminent des vêtements et médicaments vers le Maroc. Particularité : ils utilisent des voitures d'un autre temps, comme la 4L ou la 203.
Photo : Le soir du départ, l'excitation était grande pour Mustapha Elomri, les Painvin de Cauroy et leurs compagnons de route.

Partis de Cauroy, quatre Ardennais acheminent des vêtements et médicaments vers le Maroc. Particularité : ils utilisent des voitures d'un autre temps, comme la 4L ou la 203.

«T'AS pris le poste ? Non ? Tant pis, on chantera ! » Ambiance grandes vacances à Cauroy, au soir du départ d'un groupe de onze camarades pour un raid en voitures anciennes jusqu'au Maroc.

Parmi eux, quatre Ardennais : Mélinda Painvin, Jean Painvin et Alain Painvin de Cauroy, et Mustapha Elomri, le Carolo.

Cette aventure à but humanitaire qui se déroule jusqu'au 25 avril, nécessite « une certaine ouverture d'esprit et de cœur, c'est surtout, et avant tout, un acte de solidarité et de générosité », explique Mustapha Elomri.

35°C d'écart
Le groupe, complété par des compagnons de route venus des alentours, va parcourir un peu plus de 7.000 km en traversant, du nord au sud, la France, pour prendre ensuite le bateau à Sète pour Tanger où les choses sérieuses vont commencer.

Chaque véhicule (pour certains une 4L, pour d'autres une Peugeot 203…) est chargé de plus de 100 kg de vêtements, de peluches et de médicaments, qui vont être distribués aux enfants marocains dans les régions les plus reculées.

La distribution va se faire à plusieurs endroits : une école à la sortie de Sefrou, près de Fès, une association de broderie et tapis tenue par des femmes dans le haut Atlas…
Le groupe de camarades va se confronter à différents terrains : des montées terribles pour les 4L dans le Rif, le Moyen Atlas, le Haut Atlas, la piste, le sable…

Pour Mustapha Elomri, qui connaît bien le Maroc, les équipes pourraient être surprises par les écarts de température. Jugez : 35°C à Merzouga, 0°C à Ifrane la nuit !

La poésie de Mustapha
« Cette aventure permet beaucoup d'échanges avec la population locale et de se rendre compte qu'à deux pas d'ici, des paysages, l'accueil, la nature et la culture se sont donnés rendez-vous dans ce petit bout d'Afrique », raconte le jeune homme, les yeux brillants.

Volontiers poète, il décrit « un colosse, l'Atlas, à la dimension des Alpes, réceptacle inépuisable de vie et de beauté, de petits massifs insolites en vigie sur le Sahara, des sables sur fond de neige, des oueds mythiques et leurs palmeraies vibrantes : des milliers de kilomètres sans jamais retrouver les mêmes paysages ! »

Sans oublier d'ajouter : « l'or subtil et doucereux du thé à la menthe qui rythme les étapes. Dans ce monde à part, la diversité naturelle n'a d'égal que la multitude des couleurs ».

Un poète, on vous dit. Et qui donne furieusement envie de l'accompagner.
Une fois le vrombissement des moteurs avalé par la nuit de Cauroy, les « Desperate Housewives » locales attendaient déjà le retour avec impatience…
J.B.
vetements_.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés