onglet_artsouk onglet_artsouk

 

les_souks2.jpg

Modernisation

Dans la région d’Agadir, un autre homme d’affaires a prospéré dans le transport urbain. Très connu dans cette activité à travers le Royaume, Haj Aït Mzal a aussi investi le transport interurbain par l’achat d’autocars qui assuraient la liaison entre plusieurs villes du pays.

Qui des moins jeunes des Casablancais ne connaissait pas les cars Aït Mzal, qui desservaient les villes du sud ?

À Agadir, un autre nom achelhi a longtemps résonné dans le monde politique, mais il est aussi synonyme de deuil. Najem Abaâkil, fondateur d’une riche famille berbère était un ancien résistant, il était propriétaire du célèbre hôtel Anzi d’Agadir, actuellement géré par l’un de ses fils.

Mort dans un tragique accident de circulation en 1997, il était connu comme un militant qui a travaillé pour rester aux destinées du parti de l’Action, qu’il avait créé de toutes pièces.

La réussite de toutes ces familles berbères issues de différentes tribus du sud n’est pas due au hasard. Attachés à leur culture traditionnelle et à leur religion, les Imazighen du sud ont réussi à offrir à leurs enfants une instruction solide et d’excellentes perspectives de modernisation de leurs affaires.

Jamais, au grand jamais, ces familles ne se sont détachées de leurs racines ni de leur culture.

De père en fils, la relève est assurée, même au moment où le problème de la succession se pose avec acuité, comme il arrive souvent quand le relais doit être transmis à une génération issue des grandes écoles et censée moderniser “l’appareil de production”. Ces hommes d’affaires chevronnés et modernes retournent-ils encore au pays ?

Maroc-Hebdo

jard-pal-jamai.jpg

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés