onglet_artsouk onglet_artsouk

 

che2.jpg



Sur les photos que nous vous proposons, on peut voir deux barbes marocains tout deux d’EL JADIDA (Setat et Bib Jdid) fort différents dans le modèle.

Le contraste est sans doute encore plus frappant entre ces deux Barbes de Constantine : Le premier, le célèbre ‘Barbe de Constantine’ (né en 1907) du grand écuyer Beudant et et le second, étalon à la station de Barika en 1925.
Il faut bien admettre que la sélection, les choix des éleveurs en fonction de leur gout, de leur traditions tribales, mais surtout en fonction du type d’utilisation auquels ils destinnent leurs produits, (fantasia, attelage, travaux agricoles, production mulassière, ou aussi aujourd’hui, endurance, dressage, C.S.O, spectacle, randonnée...) modélent le type de Barbe qu’ils obtiennent. Rappelons nous ce que déclarait Robert Mauvy :

 “ Pour retrouver une race, occupez vous en priorité de sa ou de ses fonctions, sans vous tracasser outre mesure de sa forme ou de son estétique ! La fonction entrainera dans son sillage la race, la noblesse, la beauté, tous fruits de l’effort et du travail.”
Ou encore le vibrant appel du Colonel Denis Bogros lors de l’assemblée fondatrice de l’O.M.C.B. :

“Dans l’intérêt du cheval Barbe(...) ne l’enfermons pas ! Ni dans un standard, ni dans un livre.”

Partisans comme adversaires d’un standard tres normatif se retrouvent pourtant ensemble pour affirmer :



“Tous ces modèles ont énormément de dénominateurs communs. Les qualités légendaires du cheval barbe évoqués précédemment, mental exceptionnel, sobriété et résistance hors du commun à l'effort.”

Sans doute ces mots expriment ils le mieux le véritable standard du Barbe.
che1.jpg

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés