onglet_artsouk onglet_artsouk

 

allah2.jpg


Origines de l’Aïd El Kebir


L'Aïd El Kebir rend hommage au sacrifice d'Abraham, le père des trois religions monothéistes, qui avait accepté de sacrifier son fils Ismaël, en signe d'obéissance à Dieu, quoique ce geste lui soit extrêmement difficile.
Le bélier céleste offert par Dieu afin de garder à Ismaël la vie sauve témoigne de sa miséricorde immense envers ses créatures.

Depuis lors, les musulmans réïtèrent leur amour pour Dieu en sacrifiant un mouton une fois par an ; en fonction du code religieux, tout en y mêlant maintes occasions pour festoyer en famille et entre amis.

Au Maroc, environ 80 % des habitants célèbrent la fête du mouton.  Néanmoins, les personnes qui n’en ont pas les moyens ne sont nullement obligées de le faire.
D’ailleurs, l’imam accomplit un acte très important à cet égard en donnant le coup d’envoi de la fête par le sacrifice de deux moutons, l’un au nom de Sa Majesté, le Roi, l’autre au nom de l’ensemble du peuple marocain.

C’est pourquoi les marocains tout comme les autres musulmans qui célèbrent Aïd El Adha sacrifient le mouton à la suite de l’imam, sans quoi leur acte ne constituerait pas une bonne action digne d’une récompense divine "ajr". Les familles marocaines déboursent de 600 à 2000 dirhams (de 150 à 300 euros, en moyenne en Europe) pour l'achat du mouton, ce qui peut donner lieu à maintes privations de la part de certaines classes moins privilégiées.

Or, s’appauvrir ou se priver pour cette fête lorsque les moyens financiers font défaut est donc inutile ; d’autant plus que le sacrifice de l’imam a été effectué au nom de l’ensemble du peuple marocain.

En ce sens, la fête du mouton est “Sunna” et non pas obligatoire, que ce soit pour les résidents du Maroc ou pour les Marocains Résidant à l’Etranger (MRE).

Le prix croît en fonction de la taille du mouton.

Pourtant, le mythe selon lequel la grande taille du mouton en accroît la qualité et l’importance n’est pas fondé.

En raison de cette croyance fort répandue, certains marocains se procurent des moutons au prix fort et les sélectionnent en fonction de leur imposante corpulence et de leurs longues cornes repliées sur elles-mêmes.


Or, ces types de bêtes ont l’inconvénient d’être âgées et leur viande est souvent plus dure que celle des moutons certes moins imposants, mais plus tendres...
grillade.jpg

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés