alph_Amazig.jpg

Actualités

Apprendre l'amazigh en France, pays d'accueil

Oumar Baldé , le 12 novembre 2010

Réf : 1446

Visites : 2154

Le gouvernement marocain a décidé de soutenir l'apprentissage de la langue amazighe aux enfants de Marocains, en vertu d'une convention signée ce vendredi entre le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger (MRE) et l’Institut royale de la culture amazighe (IRCAM).

Les associations des MRE désireuses de profiter de ce programme pourront se manifester dès le lancement prochain de l’appel à projets. 

C’est un vœu d’une bonne partie des MRE qui est en passe de se réaliser. Faciliter l'apprentissage de la langue amazighe à leurs enfants dans leurs pays d’accueil. En effet, l'enseignement de cette langue était uniquement du ressort des associations de Marocains, qui n'avaient pas de soutien de l'Etat. A travers la convention signée le 12 novembre à Rabat entre le ministère en charge des MRE et l’IRCAM, le gouvernement entend désormais s'impliquer dans l'enseignement de la langue amazighe aux enfants de MRE. Le partenariat inédit entre l'IRCAM et le ministère des MRE vise, selon Mohamed Ameur, ministre des Marocains du monde, à « rapprocher le Maroc de sa communauté établie à l’étranger », mais surtout de « rattacher leurs enfants à leurs origines ».

Concrètement, c’est l’IRCAM qui va se charger de l’encadrement des futurs enseignants de l’Amazighe à l’étranger. Ces enseignants, (les cadres des différentes associations des MRE) accueilleront des professeurs de l’Institut dirigé par Ahmed Boukous pour leur encadrement. Des outils didactiques seront mis à la disposition des apprenants pour faciliter leur maitrise de la langue. Le recteur de l’IRCAM précise également que les activités culturelles amazighes menées à l’étranger seront appuyées par son établissement. Ainsi, les centres culturelles marocains seront enrichies de publications en amazighe.

 

La mise en pratique d’une telle initiative exige des moyens importants. Sur ce point, le ministre rassure que « les frais seront pris en charge » par son département. Il reste aux associations de MRE de faire leurs demandes pour bénéficier de ce programme, en vertu d’un cahier des charges qui devraient être bientôt établi.

Oumar Baldé
archives2.jpg
 

ArtSouk, Promotion du Patrimoine, de la Culture et de l'Artisanat Marocain
Siret : 451 157 200 - CNIL 881676 Copyright ArtSouk 2011
Mentions légales Contactez-nous Paiements sécurisés